Auteur - contact-expo

Recyclage des déchets électroniques au Maroc, une initiative vitale

Le Maroc produit annuellement près de 10.000 tonnes de déchets électroniques. La question du recyclage des déchets électriques et électroniques revêt une importance grandissante.

Dans un monde où le progrès est étroitement lié au développement technologique, la question du recyclage des déchets électriques et électroniques revêt une importance grandissante du fait de l’explosion de la consommation des produits électroniques au niveau mondial et du rythme accéléré de l’innovation et de la recherche en la matière.

Les derniers chiffres de l’initiative STEP (Initiative pour la résolution du problème mondial des déchets électroniques) sont alarmants. En effet, ”en 2017, ces déchets atteindraient, au plan mondial, 65,4 millions de tonnes, un tiers de plus qu’en 2012.

Selon la même source, le Maroc produit annuellement près de 10.000 tonnes de déchets électroniques, soit 3,7 kg par habitant, avec une progression annuelle se situant autour de 5 à 10 pc à cause d’une demande plus accrue d’équipements électroniques.

Pour Monsef Ben Haddouch, directeur d’IB-R Green Systems-Afrique, le Maroc perd une quantité importante de produits contenus dans ces déchets, mettant en garde contre les problèmes qui peuvent surgir à long terme, du fait du danger que ces déchets pourraient représenter pour la santé publique et les ressources naturelles, face à l’absence de mesures de sécurité et de la prévention lors du traitement de ces déchets.

A cet effet, un accord a été conclu avec le ministère délégué chargé de l’environnement pour donner plus d’importance au traitement des déchets électroniques et l’adoption de dispositions juridiques régissant ce domaine, a indiqué M. Ben Haddouch dans une déclaration à la MAP.

Filiale du groupe Eurazeo, IB-R Green Systems est implantée depuis trois an à Nouaceur et s’est spécialisée, outre le recyclage, dans la vente de matériel et la maintenance. Le recyclage informatique consiste à démonter et récupérer les composants susceptibles d’être réutilisés pour d’autres équipements. Un tel procédé permet de prolonger la durée de vie du … lire la suite

Source : menara.ma


Commentaires: 0 0

Réformes au Ministère du Budget : à partir du premier trimestre 2017, les déclarations et paiements d’impôts se feront en ligne

Le Ministre auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat a présenté le mardi 20 décembre 2016, au cours d’une conférence de presse le point des réformes entreprises par son département ministériel ainsi que les perspectives.

Au titre des réformes entreprises, on peut retenir entre autres que le département en charge du Budget et du Portefeuille d l’Etat a normalisé le cadre de gestion budgétaire. Désormais, le budget de l’Etat et la Loi de règlement sont préparés et présenté à l‘Assemblée nationale dans les délais prévus par la Constitution. La transparence a été fortement améliorée avec la publication de nombreux documents, notamment le budget de l’Etat, l’annexe fiscale, le rapport annuelle sur les exonérations accordées, le rapport annuel sur la situation du portefeuille de l’Etat. Le ministère publie également tous les trimestres un rapport d’exécution du budget de l’Etat et un rapport sur l’exécution des marchés publics. Enfin, tous les textes fiscaux et douaniers sont publiés.

L’une des innovations majeures porte sur la mise en place d’une plateforme informatique qui permet aux fonctionnaires et agents de l’Etat de consulter leur bulletin de salaire en ligne. Désormais, plus besoin de se déplacer à la Direction de la solde pour connaître sa situation salariale.

Les réformes entreprises pour améliorer le climat des affaires, ont permis de payer la totalité des arriérés de crédits de TVA et de ramener le délai moyen de paiement des nouveau crédits de 13,7 mois à deux (2) jours maximum. Les entreprises ont également la possibilité de suivre en ligne les procédures d’instruction de leurs dossiers de remboursement de crédit de TVA.
Deux nouveaux scanners ont été installés en douane et un formulaire unique de déclaration d’impôt a été mis en exploitation, et cela a permis de réduire le nombre de procédures de 63 à 24.
D’importantes mesures de réduction d’impôts ont également été prises au cours des dernières années.

Pour 2017, l’innovation majeure porte sur l’instauration d’un nouveau mode de déclaration et de paiement des impôts. En effet, le Ministre du Budget a annoncé que depuis plusieurs mois son département travaille au développement d’une plateforme informatique visant à faire en sorte que les contribuables puissent déclarer leurs impôts et les payer en ligne à partir de leurs bureaux sans se déplacer forcément auprès des services de la DGI.

La phase de mise en œuvre effective de cette nouvelle procédure va commencer dès le premier … Lire la suite

 

Source : Abidjan.net


Commentaires: 0 0

Dématérialisation prochaine du système de passation des marchés publics en Côte d’Ivoire

Abidjan, 28 nov (AIP) – Le système de passation des marchés publics sera entièrement dématérialisé en Côte d’Ivoire dès fin la du premier trimestre 2017, en vue de permettre plus célérité et améliorer le délai de passation des marchés, a annoncé, lundi, le ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Abdourahmane Cissé.

« Pour que les choses se fassent avec beaucoup plus de célérité, à la fin du premier trimestre 2017, une grande réforme mettra l’accent sur la passation de marchés publics à savoir la dématérialisation du système », a indiquéM.Cissé, qui présentait le budget 2017 en commission à l’Assemblée nationale.

« En 2013, les délais étaient de 320 jours, pénalisant le secteur privé. En 2016, ce délai est de 120-130 jours. En moyenne 120 jours. L’objectif est d’être en dessous de 90 jours », a-t-il commenté.

Selon le ministre Cissé, il n’y aura que des documents standards en ligne et le délai de transmission des dossiers à remplir sera accéléré; en plus, l’ensemble de document ne sera plus exigible lors du dépôt du premier dossier.

« Pour 2017, on ne paiera plus pour avoir un document aux impôts », a insisté le ministre, qui a souligné cependant que le dossier constitué pourra servir sur une année.

Il a précisé toutefois que les intéressés devront s’acquitter des lire la suite

Source : Abidjan.net


Commentaires: 0 0

SGBCI offre, avec CIE et SODECI, le paiement de factures par débit direct du compte bancaire via tout téléphone Mobile MTN

Dans sa dynamique de renforcement de la satisfaction client, SGBCI fait évoluer sa solution de paiement mobile SOGEPAY, avec « le paiement de factures CIE et SODECI ».
Outre la consultation de solde, le paiement de crédit de communication MTN et le transfert d’argent, clients SGBCI peuvent désormais régler en toute simplicité et mobilité, leurs factures d’eau et d’électricité via SOGEPAY au tarif unique de 150 FCFA.

L’information a été portée à la presse et au grand public ce lundi 19 décembre, lors d’un point de presse tenu à l’hôtel TIAMA, en présence des directeurs généraux et représentants des structures partenaires que sont SGBCI, CIE & SODECI, GS2E et MTN.

Intégrant parfaitement le projet des nouveaux modes de paiement de factures mis en œuvre depuis l’année 2011 par CIE et SODECI, cette nouvelle fonctionnalité permettra aux clients de payer totalement, partiellement ou de façon anticipée les factures d’eau et d’électricité, à partir de l’identifiant CIE ou de la référence client SODECI figurant sur la facture, par débit du compte bancaire support de l’abonnement.

Cette dernière évolution est consécutive au transfert d’argent disponible depuis le mois de Juillet, et permettant à l’abonné SOGEPAY de transférer, à des tarifs compétitifs, de l’argent à d’autres abonnés ou vers des tiers, indépendamment du lire la suite

Source : Abidjan.net


Commentaires: 0 0

La Fondation Mohammed VI développe un logiciel de calcul d’émissions de CO2

La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement présidée par  SAR La princesse Lalla Hasnaa, a développé un logiciel de calcul d’émissions de CO2, dont l’objectif est de sensibiliser tous les visiteurs du site de la fondation à l’effet de serre et son impact. De même, elle a développé le bilan carbone pour parvenir à une bonne évaluation des émissions directes ou induites par l’activité. A l’occasion de la COP22, la fondation a mis ces outils à la disposition des organisateurs afin qu’ils puissent établir l’empreinte carbone et compenser les émissions de CO2 dans des opérations de captation au Maroc.

Le calculateur CO2 de la Fondation est un outil de sensibilisation et d’action contre le réchauffement climatique. Il couvre quatre mode de transport : avion, train, voiture et moto. Il détermine le CO2 rejeté pendant un déplacement et permet de le compenser dans deux programmes de Compensation volontaire carbone mis sur pied par la Fondation : l’électrification solaire d’écoles rurales du Maroc, et la plantation de jeunes palmiers dans la palmeraie de … lire la suite

Source le vert.ma


Commentaires: 0 0

Externalisation du paiement des taxes : La nouvelle manne du secteur bancaire

La Trésorerie générale du royaume permet désormais le paiement des taxes locales et professionnelles via le réseau des banques et des points de proximité. Le nouveau cap, axé sur le multi-canal, pris par cette administration ouvre une niche porteuse pour le secteur.

Après le «marché» de la vignette automobile, voici un nouveau créneau de business qui s’ouvre devant les organismes bancaires. Cette fois-ci, le «cadeau» leur vient de la Trésorerie générale du royaume (TGR)  et consiste en la possibilité, pour les redevables, de s’acquitter de leurs avis d’imposition et amendes, auprès de la TGR, via les canaux digitaux et physiques des banques et des points de service de proximité. Un vivier pour les milliers de représentations du réseau bancaire, d’autant plus que le volume des fonds qui correspondent à ce flux est conséquent! Au Maroc, ce sont plus de 5 millions d’avis d’imposition et amendes qui sont émis par an. Pour donner un ordre de grandeur, soulignons que 367 MDH ont été collectés par le fisc en 2015 au titre de la taxe professionnelle, de la taxe d’habitation et de celle sur les débits de boissons contre 332MDH une année plus tôt. Les amendes transactionnelles et forfaitaires et les droits de chancelleries ont totalisé 2,36 MMDH, selon les données du lire la suite

Source les Eco.ma


Commentaires: 0 0

Intelcia multiplie ses implantations en France

L’entreprise marocaine spécialisée dans les centres d’appel a ouvert son cinquième site dans le Loiret. Elle réalise la moitié de son chiffre d’affaires en France.

Karim Bernoussi persiste et signe. Le patron d’Intelcia, spécialisé dans l’externalisation de la relation client, a inauguré fin janvier son cinquième site français. Après Dreux, Lyon, Marseille et Villepinte, c’est au tour de Boigny-sur- Bionne, en périphérie d’Orléans, d’accueillir un centre d’appels. Avec ses quatre sites à Casablanca et El Jadida, le groupe marocain en compte désormais neuf. Difficile à première vue de comprendre ce qui pousse ce quinquagénaire à étendre son empreinte hexagonale vu la faible compétitivité du pays et alors que le royaume capte la moitié de l’activité française des centres d’appels. « Étant dépendants de nos clients français avec qui nous réalisons 95 % de notre chiffre d’affaires, il était dangereux de rester au Maroc », explique-t-il.

Une question de proximité, mais pas seulement. « Les entreprises du secteur enquêtes d’opinion et le service client exigent un français parfait, sans accent. Et certaines activités liées au secteur public ne permettent pas d’externaliser offshore. Les deux offres ne sont pas en concurrence », poursuit ce diplômé de l’Ecole nationale des télécoms de Paris, passé par Maroc Télécom et Microsoft. Aujourd’hui, il réalise la moitié de son chiffre d’affaires en France.

Force de frappe décuplée

Les cinq années qui ont suivi la naissance d’Intelcia, en 2006, ont été décisives dans son développement à contre-courant des tendances de l’outsourcing. « À l’époque, la crise du secteur n’avait pas encore frappé : l’entreprise a pu trouver des financements, se développer et gagner en visibilité », souligne Karim Bernoussi. En 2010, l’arrivée de CDG Capital au tour de table du groupe et l’entrée de SFR dans son lire la suite

Source lemonde.fr


Commentaires: 0 0

Le payement-mobile bientôt utilisé dans les officines pharmaceutiques

Abidjan – Le mode de paiement des médicaments et autres prestations au sein des officines pharmaceutiques par le biais du téléphone portable sera bientôt effectif, grâce à une convention signée mardi entre l’Union nationale des pharmaciens privés de Côte d’Ivoire (UNPPCI) et la régie publicitaire Int’l Design et de Polytechnique (IDEPOL), a annoncé le président de l’Union, Ouattara Kanigui Hyacinthe.

La cérémonie de signature de cette convention organisée au siège de l’UNPPCI à Cocody, a été couplée avec une autre portant sur le projet « Espace pharmacies de garde » qui prévoit le déploiement de panneaux lumineux confectionnés par l’entreprise IDEPOL, affichant les tours de garde dans 1 500 officines du pays.

Concernant la Convention Medicel portant sur le paiement marchand (paiement via le mobile), le président de l’UNPPCI a souligné que cette introduction des technologies de l’information et de la communication (TIC) au sein des officines permettra d’améliorer les prestations en résolvant « la problématique de la monnaie ». Il a appelé ses confrères à adhérer à ces deux projets et à en faire une large diffusion au sein de la coopération.

Pour le directeur d’IDEPOL, Serge Zagba, la solution du paiement marchand se pose comme une nécessité pour régler les problèmes d’urgence et réduire ainsi le nombre de victimes suite à un manque de cash.

« Cette opération qui débute dans les pharmacies va s’étendre dans les… lire la suite

Source: Abidjan.net


Commentaires: 0 0